Fiche entretien : Ficus Lyrata

Fiche entretien : Ficus Lyrata

Pas le temps de tout lire ? Voici les idées principales ⬇️

Sommaire

    Fiche entretien : Ficus Lyrata

    Voici le grand, le beau Ficus Lyrata sur tige !

    Et chez Pousse ces ficus ont un nom: Melchior et Lucas. Ils font parti de la famille des figuiers et sont également connus sous le nom de figuier lyre.

    Véritable petit arbre d'intérieur, dans la nature ces ficus sont des étrangleurs : ils finissent par étrangler les arbres sur lesquels ils s'appuient. Leur taille peut aller jusqu'à 15m ! Dans nos intérieurs ils ne dépasseront pas 3 mètres. 

    Fiche entretien

    L'entretien de cet arbre très convoité sur Pinterest et Instagram est relativement simple pour ceux qui n'ont pas la main verte.

    Exposition

    Espace lumineux mais redoute le soleil direct, peut se plaire à la mi-ombre. L'été il peut être placé dehors. Sa température de prédilection se situe entre 18 et 25° C mais attention il ne supportera pas qu'elle descende en dessous de 7° C.

    Arrosage

    L'été, un arrosage de l'équivalence d'1L une fois par semaine est suffisant. L'hiver réduisez l'apport. Attention ici on parle de plante entre 140 et 200cm. Plus il est grand, plus il faut arroser. Le ficus aime l'humidité.

    Les feuilles du ficus peuvent prendre un peu la poussière, n'hésitez pas nettoyer le feuillage avec une éponge humide.

    Erreur de culture

    Il n'aime pas tellement qu'on le déplace et qu'on le mette en plein courant d'air.

    Si les feuilles de votre ficus lyrata a quelques tâches noires ou marrons, remettez en cause son exposition, il ne doit pas être trop prêt d'une vitre à forte exposition solaire (ça ne compte pas l'hiver). Cela peut aussi provenir d'un intérieur trop sec, vaporisez les feuilles et créez une atmosphère humide.

    Dépolluant

    Eh oui le ficus est une plante dépolluante qui élimine de nombreux polluants parmi eux l'ammoniac, le formaldéhyde, le xylène, et le toluène.

    À savoir

    La sève de la plante peut causer des irritations car elle est légèrement toxique. 

    Pour aller plus loin

    Bien qu’il s’agisse d’une plante d’appartement, le Ficus Lyrata subit le contrecoup de la saison hivernale qui, quoi qu’il en soit, lui est éprouvante. Si on y ajoute des erreurs de culture, c’est bien évidemment la catastrophe assurée, votre arbre peut dépérir jusqu’à en mourir. Tous ceux qui en ont adopté le remarqueront, au printemps ce persistant fait de nouvelles pousses sans que quiconque y soit pour quelque chose.

    • Un mauvais arrosage : Ce dont votre Ficus a besoin se limite à un arrosage hebdomadaire, avec une eau à température ambiante et idéalement non calcaire. Celui-ci est à adapter à ses conditions de vie, donc plus fréquent et supérieur en été ou s’il est exposé à une atmosphère particulièrement sèche... à proximité d’un chauffage par exemple (non recommandé). Une brumisation du feuillage, ou un arrosage à l’eau de pluie en extérieur, ou encore une douche le revigorent et lui redonnent un bel aspect.
    • L’air et la lumière : C’est un coriace qu’il faut ménager, aussi un intérieur aéré ne signifie pas que vous deviez exposer votre Ficus Lyrata aux courants d’air, qui sont carrément ses ennemis jurés. Quant à la clarté ménagez-lui un coin lumineux mais, pour lui éviter les brûlures dues à ses rayons, sans soleil direct. Un intérieur trop chaud lui est autant néfaste qu’un manque de lumière, apprenez à doser pour lui permettre de passer les saisons sans à-coups.
    • Son emplacement : Sauf exception évitez d’en changer, car tout Ficus qui se respecte a besoin d’un temps d’adaptation. Si possible choisissez la période du rempotage, sachant que sa fréquence est de deux à trois ans, pour lui éviter trop de stress à suivre. Comme c’est le temps qu’il faut avant que son habitacle ne devienne trop exigu, vous ferez d’une pierre deux coups. N’hésitez pas à lui donner de l’engrais, une fois par mois durant son hibernation et chaque semaine en été.

    À noter : L’espèce Ficus regroupe pour le moins 800 variétés de grimpants, chacun disposant de feuillages persistants. Que ce soit en termes d’arbustes, de lianes ou même d’arbres, qu’ils soient cultivés en intérieur ou en extérieur, tous ont leur intérêt ! Ce sont des végétaux exotiques pour la plupart, parées pour égayer nos intérieurs mais aussi un balcon ou une véranda. Leur faire passer la mauvaise saison ou les protéger d’un ensoleillement intense est donc le moins que nous puissions faire.

    POUSSE, l'agence d'architecture végétale qui reconnecte vos espaces lyonnais, parisiens et bordelais à la nature.
    Contactez-nous : bonjour@pousse.fr